Les douleurs articulaires peuvent toucher tout le monde, de l’enfant en croissance en passant par le sportif, le sédentaire ou la personne âgée. Ces pathologies articulaires peuvent être d’origine traumatique ou non et responsables de douleurs quotidiennes.

Dans le cas d’une origine traumatique (choc, chute, foulure…), l’articulation lésée subit un faux mouvement qui génère un étirement accru de l’articulation et des tissus péri-articulaires qui l’entourent. Ce faux mouvement bloque en partie l’articulation qui va stimuler de façon non physiologique les éléments adjacents (tendons, ligaments, capsule). De plus ce blocage articulaire ne facilite pas la réparation tissulaire et si l’articulation reste bloquée, le tissu cicatrisera mal donc sera plus fragile qu’avant sous les mêmes contraintes ce qui générera par exemple des entorses à répétitions.

Dans le cas d’une origine non traumatique, la douleur articulaire est le résultat de l’apparition d’une inflammation locale. Celle-ci est souvent causée par la répétition d’un geste mal adapté lors de notre quotidien. Comme dans le cas d’une origine traumatique, l’articulation se bloquera petit à petit au file des jours et induira une inflammation progressive des tissus articulaires et péri-articulaires.

Voici une liste des pathologies pouvant être traitées ou soulagées dans certaines conditions par l’Ostéopathe.

– L’arthrite mécanique
– L’arthrose (traitement palliatif)
– L’entorse
– Le syndrome méniscal
– La bursite
– L’Osgood-Schlatter (pathologie de croissance de l’enfant)
– Le Sinding Larsen-Johansson (pathologie de croissance de l’enfant)
– L’épicondylalgie du coude